En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Informations pratiques

Qui était Salvador Allende ?

Publié le samedi 8 avril 2017 16:14 - Mis à jour le samedi 8 avril 2017 16:14
logo histoire.png

Unique président socialiste du Chili au vingtième siècle, Salvador Allende reste l'un des hommes politiques majeurs de l'Amérique Latine.

Issu d'un milieu bourgeois de libres-penseurs, il s'affilie très tôt à la franc-maçonnerie et adhère au parti socialiste chilien dès 1933. Sa carrière politique débute en 1937 par une élection à la Chambre basse du Congrès. Docteur en médecine, il devient, l'année suivante, ministre de la Santé.

Son ascension politique se poursuit par un poste de Sénateur, en 1945, siège qu'il occupe durant un quart de siècle et qui lui assure une grande notoriété populaire. Au cours de cette période, il est à trois reprises présenté comme candidat à la présidence par son parti, le Front d'Action Populaire. Enfin, lors de sa quatrième tentative, en 1970, il remporte les élections d'une courte majorité, sous la bannière de l'Unité Populaire (coalition de partis de gauche).

Il met en place une importante politique de réforme agraire et de nationalisations. Pourtant, ses mesures sociales, tantôt trop modérées, tantôt trop radicales, ne font jamais l’unanimité dans son camp. Le Chili est bientôt secoué par l’agitation violente de l’extrême-gauche révolutionnaire (le MIR). Contre l’avis des communistes eux-mêmes, elle exproprie les propriétaires terriens en-dehors de toute légalité.

L’économie du Chili s’effondre et l’inflation augmente ainsi que la criminalité. Face à une armée inquiète, le président Allende voit sa marge de manœuvre diminuer.

Et ce d’autant plus, que le contexte mondial est celui de la guerre froide. La présence, au sein de la coalition progouvernementale, du parti communiste qui, bien que modéré, adhère à l’idéologie soviétique, fait monter la tension entre le gouvernement et les milieux conservateurs chiliens et nord-américains. Salvador Allende doit faire face à une opposition de droite majoritaire au Parlement. Elle est soutenue en sous-main par les agents secrets de la CIA américaine et financée par les multinationales implantées dans le pays, au premier rang desquelles figure le trust de télécom ITT.

Le 29 juin 1973, un premier coup d'État militaire échoue. Salvador Allende renouvelle cependant son crédit à la hiérarchie militaire et au chef d'état-major, le général Pinochet. Le 10 septembre, il décide d'annoncer un référendum sur sa politique.

Mais le lendemain, le 11 septembre 1973, les forces armées, qui ont reçu le soutien actif de la CIA, prennent le pouvoir, assiégeant Allende dans son palais de la Moneda. Après une allocution désespérée à la radio, le président demande à ses défenseurs de quitter les lieux. Resté seul, il se suicide d'une rafale de mitraillette. Il a 65 ans.

 
Sources :
http://www.evene.fr/celebre/biographie/salvador-allende-15035.php
http://www.abc-latina.com/personnalites/salvador_allende.htm
http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19730911